Accueil > Les gens, Tranches de vie > AdopteUneCinglée.com part.1

AdopteUneCinglée.com part.1

Je crois que concrètement, c’est ma génération qui, la première, a essuyé les plâtres de la découverte du « virtuel ». J’ai eu internet dès 1996, à l’époque on avait Compuserve comme FAI, l’ADSL n’était qu’un lointain fantasme, il fallait 20 minutes pour afficher une photo de pin-up dont on n’avait aucun aperçu (je vous laisse imaginer les déceptions générées mais au moins, on avait encore le temps de fantasmer), Estelle Halliday-Lefébure faisait un procès contre l’hébergeur Mygale pour avoir mis à disposition des photos d’elle plus jeune et seins nus (diable, quelle horreur)… Un monde sans Google, sans ADSL, sans MSN. Mais c’était déjà vachement mieux que le minitel.

Alors au début, il y avait ICQ. Enfin, au tout début en fait y avait IRC mais j’ai jamais rien capté à ce truc. Donc y avait ICQ. C’était vachement bien ce petit logiciel de chat créé par des étudiants israéliens en 1996. On se créait un compte, on nous filait un numéro identifiant, on se choisissait un pseudo et hop, on pouvait discuter. Vu qu’à l’époque tout le monde n’avait pas encore internet (loin s’en faut), ça aurait pu devenir vraiment relou si un moteur de recherche n’avait pas été implanté. Super bien foutu le moteur de recherche : tranche d’age, sexe, ville, pays… En gros, on faisait ses courses aux amis. Et quand on a 18-19 ans, aux amies en particulier.

Et puis il y a eu la grande époque de Caramail. Pas le truc actuel pour mongolo où on chat dans un bateau et où tout est contrôlé par des modos zélés. LE caramail. Celui qui nous faisait dire « Pas besoin d’aller aux putes, y a Caramail« . Non pas que les caramaileuses aient été des putes (encore qu’il y en avait… et aussi des gays qui te proposaient de te payer pour te sucer – il parait que c’était pas des fakes, je tairai l’identité de mon informateur) mais pour trouver un plan cul, c’était quand même plutôt pas mal.
Pas que les plans cul d’ailleurs. Ah ce fameux 15 avril 2002… Mais ce n’est pas le sujet.

Une fois ICQ dépassé et Caramail vidé de sa substance, voilà le jeune célibatant (voire célibatard pour les moins à cheval sur les convenances) fort dépourvu. Meetic a fait son apparition et truste le marché des sites de rencontres. Comme en boite de nuit, c’est gratuit pour les filles, payant pour les mecs.
Je sais pas vous mais personnellement, payer pour baiser ça m’a toujours bloqué. Payer pour se faire « aimer », si c’est pas le comble du pathétisme. Et pourtant, on en revient toujours plus ou moins à ça. Pour un bon paquet de connasses, il est normal, naturel, obligatoire et indispensable que le mec se racle la gueule et invite à boire un verre, à manger au resto, à aller voir un film (avec confiseries et boissons de rigueur) sans que la petite princesse ne porte la main au portefeuille (je préfère encore celles qui font semblant de vouloir partager l’addition). Si le mâle ne sacrifie pas à la sainte danse du portefeuille, il pourra se la mettre derrière l’oreille (enfin moi je peux… et oui, j’ai une queue de cheval et pourtant j’ai les cheveux courts).

Elle est belle l’égalité des sexes voulue par les féministes (déjà qu’entre mecs, on est pas tous sexuellement égaux alors si en plus faut l’être avec les femmes alors… où va le monde mon pauvre monsieur ?). C’est un combat quotidien pour ne pas virer misogyne quand on croise certaines gonzesses.

francos-0841De toute façon, en 2009, c’est baisé. On est loin de l’époque où on allait sur un chat « histoire de voir« , ce genre de site est devenu un lubrifiant assumé de la sexualité de tout un chacun. Ce grand homme qu’est Didier Super parlait des agences matrimoniales dans son dernier album (le tordant et hyper efficace « Ben quoi ?« ) et concluait son titre « Trique Trouille » par un « Toute façon faut pas rêver, parce qu’à mon age, si elles sont toujours pas mariées, c’est que c’est des moches ou des cinglées« . C’est un peu la même pour les chats et les sites de rencontre.

Sauf que c’est pas une question d’âge : une fille habituée des chats a de très fortes chances d’avoir développé des névroses : jalousie maladive (combien de filles sur ce genre de site se comportent comme si vous étiez en couple au bout de 20 minutes de discussion ? « Tu parles à qui ?« , « Nan mais vas-y te gène pas, drague ! Vous êtes tous pareils de toute façon« …), manque de confiance en elle (elles viennent chercher sur le net, au milieu de tous les queutards version « tu veux que je me branle devant ma cam » l’attention qui leur est refusée dans la vie), mythomanie (tant que c’est que mettre des photos de l’époque où elles étaient potables ça va, quand elles « oublient » de mentionner le fait qu’elles ont un mec, un gamin et qu’elles n’habitent pas du tout où elles prétendent habiter, ça devient assez drôle).

Aller sur un site de rencontre pour trouver l’amour en 2009, faut être soit sacrément naïf (pour pas dire neuneu), soit sacrément faux-cul. Ceci dit, on peut avoir un gros coup de bol et tomber effectivement sur une fille qui était venue pour la première fois « histoire de voir » et a priori elle sera nettement moins attaquée que ses congénères (en 2 mots ça marche aussi). Mais en disant ça, j’ai bien conscience que je donne une excuse pour les bisounours désespérés. Tant pis pour vous.

camisoleEn presque 10 ans d’expérience des chats, je ne suis pour ainsi dire jamais tombé sur de vraies cinglées. En fait, j’ai rapidement été vacciné (un peu comme la première fille avec qui je suis sorti qui m’a trompé sans vergogne pendant le long mois et demi qu’a duré notre relation – hey, 1 mois et demi à 14 ans c’est énorme !) : j’avais discuté avec une fille sur ICQ, elle habitait Ivry (tout près de chez un pote en plus, pratique), on devait se voir, c’était prévu que je lui motoculte le jardin secret, les numéros de téléphones étaient échangés… Et là, elle s’est mise à m’appeler 10 fois par jour : « Tu fais quoi ? T’es avec qui ? C’est qui la fille qui parle derrière ?« . Au secours. Du coup, je ne suis allé à Ivry que pour jouer à Mario Kart et Golden Eye, tant pis pour la bagatelle.
Il y avait aussi celle qui avait été bien vicieuse pour avoir mon numéro, en m’empruntant mon téléphone un jour où j’étais en studio avec des potes « J’ai plus de forfait, je peux t’emprunter ton téléphone ?« . Flatteur sur le coup. Sauf qu’elle aussi m’appelait 50 fois par jour pour me raconter… rien (beaucoup de filles sont d’ailleurs victimes de ce syndrome). Et qu’accessoirement, elle avait un mec chez qui elle vivait, plutôt violent de surcroit.

Cet été, je m’ennuyais un peu, coincé sur Paris par une nouvelle embauche, les potes en vadrouille… Une copine me dit « Mais inscris-toi sur AdopteUnMec.com, tu vas voir c’est super marrant« . Alors comme le premier clampin venu, je m’y suis inscrit « pour voir ». Oui bon ça va… Mais blague à part, j’y allais vraiment à la fraîche, détendu du gland. Pas en mode marteau-pilon.
6a00d83451dd8569e200e553585f5b8833-800piD’un point de vue marketing, le truc est plutôt bien pensé : ils vendent l’idée selon laquelle ce sont les filles qui font leurs courses, elles ajoutent les mâles qui leur plaisent dans leur caddy, les autorisant ainsi à leur parler (ce qui leur permet aussi de gagner des points qui n’ont pas le moindre intérêt si ce n’est de voir si on a à faire à un(e) collectionneur/euse). Alors au début, forcément, on est flatté qu’une jolie fille se penche sur notre profil mais on se rend vite compte que c’est comme partout, c’est au mec de se racler la gueule pour réussir à décrocher une autorisation de s’adresser à une fille. Je suis pas sur qu’on ait vraiment besoin de renforcer leur sentiment de supériorité en ce qui concerne les relations hommes-femmes, surtout sur un site de rencontres mais c’est surement le prix à payer pour la bande gros lourdauds qui œuvrent pour la paix des sexes.

Commencent alors les courses. Rapidement, j’échange avec quelques messages avec des filles de ma région, des discussions sans grand intérêt (« C’est quoi ton prénom ? Tu fais quoi dans la vie ? T’as des passions« ) et quelques unes me proposent qu’on se rencontre… Et là, c’est le défilé à la cour des miracles. Mais la suite au prochain épisode…

Publicités
  1. myrna
    11 février 2009 à 4:57

    J’aime beaucoup ce que vous faites.

  2. Jeetoune
    11 avril 2009 à 5:49

    Putain, j’attends la suite ma biche ahahahah! :p

  3. 15 avril 2009 à 10:09

    Me souviens d’un topic (juste mythique) sur la board d’Handcontrol où un dénommé Sam copiait/collait ses conversations msn avec des nanas soulevées ou en mode soulevage depuis meetic. Avec un aperçu des têtes des clientes en face moyennant une jolie copie d’écran. Je pleurais de rire devant ces pages-là, c’était juste grand. J’espère que ta suite pèsera aussi lourd.

    C’est bien bon ce retour dans le blog jeu, tiens.

    • Proctologue
      18 avril 2009 à 6:10

      Je crois que tu m’avais faire lire ça, très bon effectivement ! Et plus longtemps avant, Chakra s’en souviendra, y avait un topic sur les meilleurs rateaux sur le forum de lehiphop.com, assez énorme (notamment une histoire de fille qui a des dents comme des perles et à qui on propose de venir en faire un collier autour d’une bite).

  4. JUJULATH
    22 octobre 2009 à 5:53

    j’adore car il y a malheureusement une grande part de vérité dans ce que tu racontes pour avoir simplement discutée avec un mec, j’ai eu le malheur de lui donner mon tel et là 15 fois par jour avec obsénités en sms et autre truc que j’ai du changer de n° de tel. j’en avais la trouille, mais il y a beaucoup de français célibataires et j’espère qu’ils ne sont pas tous comme cela. je n’ai jamais passé le cape de la rencontre.je vais réfléchir à la suite de ton article.

  5. nom
    31 janvier 2010 à 1:35

    Elle est ou la suite ?

    • Proctologue
      2 février 2010 à 4:15

      Elle arrivera bien un jour… Mais c’est quoi ces manières, on se présente pas et on quémande… ^^

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :