Accueil > Les gens > Et au commencement, il y avait…

Et au commencement, il y avait…

… mon cul sur la commode.

Vous vous en doutez, Proctologue n’est pas mon vrai nom. Et ce n’est pas non plus mon métier. Pourtant, des trous du cul, j’en ai croisé beaucoup, à force ça en devient un domaine de spécialité. J’en suis probablement un pour beaucoup de ces mêmes trous du cul mais on est toujours moins indisposé par sa propre odeur que par celle des autres. Une histoire de paille et de poutre mais moi, la menuiserie et l’agriculture, j’y bite queud’.

Alors j’arrête immédiatement ceux d’entre vous qui en lisant ce blog oseront faire insulte à mon intelligence en avançant l’argument le plus pourri de la création après « c’est mon chien qui a mangé ma copie m’dame » à savoir : « ben si t’es si fort, t’as qu’à faire mieux hein« . Je crois que y a rien de plus efficace pour me foutre en rogne. C’est vraiment d’une bêtise rare. Comme si le fait de ne pas être praticien empêchait forcément d’avoir un cerveau en état de marche. Si on ne devait l’ouvrir que sur les choses qu’on pratique, on l’ouvrirait pas souvent. Quoique c’est une idée… Messieurs les Anglais, tirez les premiers.

Même tarif pour ceux qui se drapent dans la tolérance pour masquer le fait qu’ils n’ont d’avis sur rien. « Oh non tu peux pas dire ça quand même… » (avec une voix à la Alexandra Rosenfeld ou Laurie Cholewa) et ben si, la preuve hé con. Je parle pas de ceux qui sont naturellement capables d’empathie mais de ceux qui prennent du rabe à la cantine du prédigéré émotionnel et culturel. Je parle de ceux qui incapables de curiosité (Brel disait que la bêtise n’était que de la paresse) qui ont cultivé la neutralité comme art de vivre parce qu’il ne faudrait surtout pas que la vie remette en cause leurs sacro-saintes certitudes.

Je suis donc ce qu’on appelle communément un connard. Un sale con. Un mec méprisable. Qui en plus a l’outrecuidance de penser que son avis a un quelconque intérêt. Ah les limites de la liberté d’expression… Vous l’avez voulu, vous l’avez (comme un certain président) !

Ici, ça sera principalement un défouloir où l’objectivité fera de l’intérim et ou la mauvais foi sera loi (et où tu seras reine, ne me quitte pas ne me quitte pas). Bref, on va bien s’marrer.

Publicités
Catégories :Les gens Étiquettes :
  1. Zouzou
    16 juillet 2008 à 4:13

    « Vous l’avez voulu, vous l’avez (comme un certain président) ! » –> bien dit l’ami. Remarque personne a voté pour toi.
    J’avais pas tilté que c’était ton blog en commençant (putain j’étais en train d’écrire « commançeant ») à lire, mais bizarrement on reconnaît assez rapidement … Va comprendre. N’aime bien !

  2. Zouzou
    16 juillet 2008 à 4:14

    Ah connard, y avait pas de smiley dans mon message.

  3. KL
    19 juillet 2008 à 11:31

    Comme rappait un certain cube de glace, j’espère que tu nous feras ça sans vaseline, un proctologue à la ghetto youth, ahah.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :